Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 janvier 2011

L'Espoir du soir ...

Citation du jour :" Quand je pourrais me faire craindre, j'aimerais encore mieux me faire aimer." Montaigne

001.jpg

Etre aimer, voila un thème plutot difficile il est vrai... aimer c'est toujours plus facile, on tombe amoureux d'un sourire, d'une voix, d'une odeur ... mais comment on fait pour se faire aimer ? Comment on sait qu'on est quelqu'un de chouette, de drole, de sensible, de genereux, ou encore de sociable ? Comment sait on qu'on nous aime tout simplement ? Si il n'y a pas du monde autour de nous comment peut on etre sur de nos defauts mais surtout de nos qualités ? Tout a l'heure j'étais au soleil dans les bras de l'amour de ma vie et on parlait de mon super week end en Allemagne avec mes "Fantastiques" et la apres lui avoir tout raconté etc il me dit "mais tu es sur qu'elles t'aiment vraiment ? je veux dire comment sais tu que tout ca n'est pas juste factice ?"... au debut je n'ai pas bien compris ca question puis apres l'avoir assuré que j'avais une entiere confiance dans ces 3 supers copines, j'ai commencé a comprendre sa question plus profonde... au final ce qu'il voulait savoir c'est ou est la limite de la simple entente a la reelle amitié ? comment sait on qu'on aime et qu'on est aimé en retour ? Quand la confiance, la sincere celle qui dure longtemps et quand on sait que l'on peut reellement s'epancher en toute tranquillité, rentre-t-elle en jeu ? 

Au final je n'ai aucune reponses a toutes ces questions... je me sens demunis face a tout cela... comment rassuré mon Darling que l'on m'aime vraiment pour moi ? Je ne sais meme pas moi meme si je suis quelqu'un "d'aimable"... au final qui peut dire et affirmer a 100% que c'est une personne aimer par chaque personne qu'il voit ? l'amitié au final je me rend compte que c'est le sentiment le plus complexe qui existe et pourtant chaque individu en a plus que besoin, nous sommes crée pour aimer et etre aimer... alors apres mure reflexion j'ai juste repondu a Darling "je ne sais pas, je l'espere juste" je crois que nous sommes amené au final a esperer que nous sommes chacun digne de cet amour, que quelqu'un quelque part nous aime vraiment, que nous avons ce don precieux que l'on appelle trop communement "ami" car il n'est pas de bien de plus precieux sur terre que cela ... alors oui moi je l'espere, j'espere que je suis une amie chouette, qu'elles m'apprecie sincerement, et que nous allons vers la reelle amitié... pour rassurer Darling et pour un peu dans un coin de mon coeur me rassurer moi aussi... 

004.jpg

Plein de gros bidoux 

Commentaires

Je ne pense pas que ce qu'on a vécu ce week-end était factice. Je pense qu'on était tellement toutes heureuses d'être ensemble, de continuer à apprendre à se connaître, de créer notre histoire à nous, nos souvenirs, en vrai. Je ne pense pas que ce qu'on partage dans notre bulle depuis des mois soit factice, je pense qu'on s'ouvre les unes aux autres à notre rythme et qu'on apprend à se montrer telles qu'on est, à se dévoiler, à être nous, simplement.

Je pense que tout ça, ce n'est pas rien. Ce n'est pas de l'hypocrisie. C'est une vraie envie de partager, de construire, ensemble.

Alors bien sûr, le monde des blogs n'échappe pas aux déceptions amicales, au début tout est toujours tout beau et puis ensuite il y a le revers de la médaille ... Et on ne peut tout simplement pas savoir si dans 10 ans nous serons toujours amies, toutes les quatre. Mais on peut le souhaiter très fort, parce qu'on a vraiment envie que ça dure.

Après, il est certain que l'amour que j'ai pour vous n'en est qu'à ses prémisses, il est voué à encore grandir au fil du temps ... Il n'est pas encore à son apogée dans le sens où on a encore plein de choses à construire et à partager, que tout ce qu'on a vécu ce week-end n'est que le début d'une grande aventure ... :)

Mais rassure-toi, ce qu'on a là entre nos mains, c'est de l'amitié ou je ne m'y connais pas, et je compte bien l'alimenter et en prendre soin un bon bout de longtemps ! ;)

Je t'embrasse tout fort ma Mary !!!

Écrit par : Laptitezoudesbois | 27 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Je comprends la question de B., je me la pose sans cesse et pas seulement en amitié.
Je crois que le mieux c'est de tout donner à ses amis, aux personnes que l'on aime et voir ou les choses mènent. Après tout, on est jamais sure de rien, surtout quand il s'agit de sentiments.
Alors profite de chaque instants passés avec elles sans t'inquiéter du reste ;)

Écrit par : Lilly | 27 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Oh Mary... je ne peux rejoindre que ce que Zou a déjà dit avant moi.

Si tout ce qu'on avait vécu durant ces quatre jours et tout ce qu'on vit ensemble, au quotidien, chez nous, dans notre bulle, était factice, je crois que tu t'en serais déjà rendue compte depuis longtemps. Si c'était factice, je pense que chacune, nous ne nous serions pas livrées autant que nous l'avons fait et comme nous continuerons d'ailleurs à le faire. Si c'était factice, je ne crois pas non plus que la tristesse que j'ai éprouvé en vous quittant put être aussi immense. Si c'était factice, je n'aurais certainement pas les larmes aux yeux en me rappelant ces quatre jours avec vous.

J'ignore quand tu seras vraiment certaine de notre sincérité et notre amour pour toi, chacun a ses propres critères et ça ne servirait à rien de précipiter les choses. Mais de mon côté, tu as mon entière confiance car je sais que tu es une belle personne, que tu fais partie de celles qui méritent plus que les autres encore d'être connue et ce n'est pas maintenant que je te tournerai le dos.
Encore et encore, j'ai envie d'apprendre à te connaître, à savoir qui tu es vraiment, ce qui a forgé ton caractère actuel. J'ai envie de partager encore beaucoup de choses avec toi car plus les jours passent, et plus je nous découvre des points communs. Tu es une fille formidable Mary, et si mes quelques mots ont réussi à te rassurer au moins un peu, alors moi aussi, je serais heureuse.

Je t'embrasse fort fort fort, ma blagueuse de pingus adorée.

Écrit par : Fifi | 31 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.